La révision de l'application de la Convention du CERD : Afghanistan. 03/05/1997.
A/52/18,paras.52-56. (Concluding Observations/Comments)

Convention Abbreviation: CERD
COMITE POUR L'ELIMINATION DE
LA DISCRIMINATION RACIALE
Cinquantième session


EXAMEN DES RAPPORTS PRESENTES PAR LES ETATS PARTIES
CONFORMEMENT A L'ARTICLE 9 DE LA CONVENTION

Conclusions du Comité pour l'élimination
de la discrimination raciale



Afghanistan

52. À sa 1189e séance, le 5 mars 1997 (voir CERD/C/SR.1189), le Comité a examiné l'application de la Convention par l'Afghanistan en se fondant sur le précédent rapport de ce pays (CERD/C/111/Add.3) et sur l'examen qu'il en avait fait (voir CERD/C/SR.718 et 719). Le Comité a noté avec regret qu'aucun rapport ne lui avait été présenté depuis 1984.

53. Le Comité a regretté que l'Afghanistan n'ait pas répondu à l'invitation qui lui avait été adressée de participer à la séance considérée et de fournir les renseignements demandés.

54. Le Comité a exprimé la crainte que l'absence d'autorité centrale exerçant un pouvoir effectif n'entrave l'application de la Convention.

55. Le Comité a décidé d'envoyer au Gouvernement afghan une communication pour lui rappeler ses obligations en matière d'établissement de rapports en application de la Convention et l'engager à reprendre au plus tôt le dialogue avec le Comité.

56. Le Comité a suggéré que le Gouvernement afghan fasse appel à l'assistance technique offerte par le Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme/Centre pour les droits de l'homme dans le cadre de son programme de services consultatifs et d'assistance technique en vue d'établir et de présenter sans tarder un rapport mis à jour, rédigé conformément aux principes directeurs pertinents.


©1996-2001
Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights
Geneva, Switzerland